Éviter les verbes passe-partout

Leçon

1. Il faut éviter la répétition de l’expression « il y a » qui, par sa lourdeur, peut donner l’impression de faire un inventaire fastidieux. Il faut éviter la répétition du verbe être qui, par sa banalité, peut donner une impression d’ennui. Il faut lui préférer des verbes d’état variés : sembler, paraître, rester, demeurer, devenir, passer pour, avoir l’air, considérer comme, se montrer, se révéler, s’avérer...

2. Il faut s’efforcer de décrire un paysage en soulignant ses lignes de force comme dans un tableau. Par exemple :
Il y avait une chaîne de montagnes à l’horizon.Une chaîne de montagnes barrait l’horizon.

3. Il faut rendre la description d’une scène plus dynamique en utilisant des verbes de mouvements. Par exemple :
Les enfants étaient très nombreux dans la rue.Des enfants grouillaient
Il y avait un torrent sur le versant de la montagne.
Un torrent dévalait le versant…

4. Il faut explorer les possibilités offertes par la subjectivité du narrateur qui observe le paysage ou la scène. Pour cela, il faut recourir aux expressions relatives aux cinq sens (vue, odorat, ouïe, goût et toucher). Par exemple :
Il avait un regard persistant.Il dévorait du regard.

Exercices

1. Objectif : éviter le verbe être.
Consigne : complétez les textes suivants avec les verbes de la liste que vous conjuguerez aux temps et modes indiqués entre parenthèses :
s'avérer - se montrer - demeurer - passer pour - devenir - sembler - être - paraître

Texte 1.1 Quand je suis allé le voir, il ____________________ (indicatif passé composé) beaucoup trop aimable pour ne pas éveiller mes soupçons. Je crois qu’il cherche à ____________________ (infinitif présent) ce qu'il n'est pas !

Texte 1.2 Même si cela ____________________ (indicatif présent) incroyable, tu dois nous croire ! Quand nous sommes arrivés, il ____________________ (indicatif imparfait) silencieux, agrippé au coffre et ____________________ (indicatif imparfait) affolé comme s'il avait vu le diable en personne Je crois qu'il ____________________ (indicatif présent) fou ! À moins que cela ne ____________________ (subjonctif présent) ____________________ (infinitif) effectivement la conséquence d'une intervention surnaturelle.

2. Objectif : découvrir de nouveaux verbes pour décrire
Consigne : faites correspondre les verbes de la liste A avec leur synonyme de la liste B.

Liste A : être plus haut - s'étendre - passer autour de - s'étendre le long de - se cacher - se placer sur la même ligne - se nicher - apparaître
Liste B : se blottir - s'aligner - s'étaler - émerger - se dissimuler - dominer - border - contourner

3. Objectif : employer de nouveaux verbes pour décrire
Consigne : complétez les phrases avec les verbes suivants conjugués au présent de l'indicatif :
se blottir - s'aligner - s'étaler - émerger - se dissimuler - dominer - border - contourner
1. Des peupliers ____________________ tout au long de la rivière.
2. La route ____________________ le précipice.
3. Des rosiers ____________________ l'allée.
4. Un lac ____________________ au fond de la vallée.
5. Sous les arbustes ____________________ les clochettes du muguet.
6. L’autoroute ____________________ la ville.
7. Le sommet de la montagne ____________________ de la brume.
8. Un village ____________________ au creux la vallée.

4. Objectif : éviter l'expression « il y a ».
Consigne : employez les verbes entre parenthèses pour éviter l'expression « il y a ».

1. Il y a un lac entre les deux montagnes (s'étendre).
2. Il y a un pont sur la rivière (enjamber).
3. Il y a le versant abrupt et un torrent (se précipiter).
4. Il y a une haute tour à côté de l'hôpital (se dresser).
5. Il y a un portail devant la cour (précéder).
6. Il y a une maison derrière les arbres (se cacher).
7. Il y a des arbres au bord du canal (se dresser).
8. Il y a un quai à côté de la rivière (longer).
9. Il y a un chemin au bout de la route (prolonger).
10. Il y a de petits buissons sur le sol (couvrir).

5. Objectif : éviter l'expression « il y a ».
Consigne : ces phrases comportent l'expression « il y a ». Transformez-les en proposant un verbe d'action dont le sujet sera un des compléments de la phrase initiale.
Exemple :
Il y a une cascade et un lac au pied de la montagne. → Une cascade se jette dans un lac au pied de la montagne.
1. Il y a une plage et une falaise au bout.
2. Il y a l'air azuréen et des oiseaux.
4. Dans la mare, il y a des grenouilles et des feuilles de nénuphar.
5. Dans la prairie au printemps, il y a des abeilles et des fleurs.
6. Il y a un chemin et des sapins tout le long.
7. Dans ce jardin, il y a des fleurs magnifiques et des mauvaises herbes.
8. Dans la forêt amazonienne, il y a des singes et des lianes.